Decrease Font SizeIncrease Font Size

Services auxiliaires

Cette section comprend des informations pour les personnes qui travaillent dans des services auxiliaires. Elle comprend également des suggestions pour les personnes qui ont des troubles de l’élocution et du langage et qui utilisent les services auxiliaires.
Les informations suivantes sont un point de départ pour améliorer l’accès aux services pour les personnes qui ont des troubles de l’élocution et du langage (SLDs) non provoqués par une perte auditive. Il ne s’agit en aucun cas d’une liste exhaustive d’obstacles ou de solutions. Elles présentent quelques-uns des défis uniques que les personnes qui ont des SLDs doivent relever dans cette situation.

Veuillez nous contacter si vous souhaitez plus d’informations sur comment rendre vos services accessibles.

Exemples d’obstacles à la communication dans les services auxiliaires

Nombre d’entre nous ayant des troubles de l’élocution et du langage (SLDs) nous heurtons aux mêmes obstacles que les personnes qui ont des troubles de la mobilité, sensoriels ou d’autres handicaps. De plus, nous pouvons rencontrer des obstacles à la communication particuliers dus à un trouble de l’élocution et du langage :

  • Les auxiliaires n’ont pas de formation en communication appropriée et ne savent pas comment communiquer avec nous
  • Les auxiliaires ne comprennent pas nos instructions
  • Ne pas être capable de communiquer et de négocier nos réservations de préposés aux soins avec les gestionnaires de services auxiliaires
  • Ne pas pouvoir appeler les services auxiliaires en cas d’urgence
  • Obtenir moins de services car notre communication prend plus de temps et peu de temps nous est alloué pour la réservation des tâches que nous devons réaliser
  • Ne pas nous donner une méthode de communication adéquate dans la douche, le lit ou dans d’autres situations où notre appareil de communication habituel ou écran n’est pas pratique
  • Des préposés aux soins non formés et/ou non disponibles pour nous fournir une assistance en communication face à face ou au téléphone
  • Manque de politiques et de procédures pour garantir la confidentialité des informations quand les auxiliaires fournissent une assistance en communication liée à des sujets confidentiels tels que les finances, les soins de santé et d’autres sujets personnels.
  • Les auxiliaires n’ont pas le temps ou la capacité de résoudre les problèmes techniques de nos appareils d’assistance
  • L’incapacité des auxiliaires à nous accompagner dans notre communauté où nous pouvons avoir besoin d’eux

Suggestions pour améliorer l’accès aux services auxiliaires

Outre les soutiens en accès générique à la communication, les personnes qui travaillent dans les services auxiliaires devraient:

  • Respecter notre vie privée et ne pas remettre en cause notre capacité à prendre des décisions liées aux soins de santé, à nos finances, nos relations et autres sujets personnels
  • Savoir comment nous voulons que nos services soient livrés et comment communiquer avec nous au quotidien
  • Savoir comment communiquer avec nous quand nous n’avons pas notre appareil ou écran avec nous (par ex au lit ou dans la salle de bains)
  • Savoir comment nous aider à communiquer avec le public au sein des fournisseurs de services importants et au téléphone
  • Connaître des techniques de ‘dépannage’ simples quand nous rencontrons des problèmes avec nos appareils d’assistance
  • Nous donner accès à un téléavertisseur d’urgence ou système cellulaire pour contacter des auxiliaires de soins en cas d’urgence. Ce système devrait être disponible dans toutes les pièces ainsi que dans notre lit.
  • Nous donner du temps supplémentaire pendant une réservation pour communiquer lors des services de routine.
  • Répondre à nos signaux d’alertes (par ex, les vocalisations, langage corporel) que nous pouvons utiliser pour attirer leur attention si quelque chose ne va pas
  • Communiquer avec nous au téléphone et via le téléavertisseur d’urgence/ téléphone cellulaire
  • Nous donner plusieurs moyens de contacter la direction et le personnel concernant nos réservations tels que les messages texte, les emails, SMS
  • Respecter nos choix concernant la façon dont nous choisissons d’allouer du temps pour une réservation pour accomplir des tâches variées

Ressources pour les personnes qui travaillent dans des services auxiliaires

Suggestions pour les personnes qui ont des SLDs

Selon la situation et nos besoins personnels en communication, nous pourrons éventuellement:

  • Préparer un message ou avoir une note écrite pour informer les auxiliaires de ce que nous souhaiterions qu’ils fassent lors d’une réservation.
  • Avoir un classeur comprenant des sections expliquant le travail régulier pour le nouveau personnel et des sections pour la résolution de problèmes quand notre système de communication ne fonctionne pas. On peut inclure des photos pour certaines tâches, par exemple où trouver le bouton pour mettre en marche notre appareil de communication ou le levier pour que notre fauteuil en position automatique passe en position manuelle.
  • Créer une liste de contacts d’urgence et d’instructions en cas d’urgence. Nous pouvons inclure des consignes pour emmener notre appareil de communication ou tableau dans une ambulance, celui-ci étant souvent oublié quand une personne est transférée sur une civière.
  • Utiliser une étiquetteuse pour aider les auxiliaires à comprendre rapidement la signification de l’item et comment l’utiliser. Par exemple, utiliser une étiquette pour expliquer quel cordon électrique est relié à quel appareil.
  • Avoir des produits disponibles et entreposés dans des endroits logiques pour optimiser le temps de la réservation.
  • Parler de nos méthodes préférées avec notre manager pour réserver, annuler, confirmer nos dispositions avec l’auxiliaire (messages texte, SMS, email)

Ressources pour les personnes avec SLDs