Decrease Font SizeIncrease Font Size

Employeurs

Audience: Employeurs
Durée: 2.00 min.
Contenu: Krystine Donato sur l’accès à la communication pour les opportunités professionnelles.

Emploi et Travail

Les informations suivantes sont un point de départ pour améliorer l’accès aux services pour les personnes qui ont des troubles de l’élocution et du langage (SLDs) non provoqués par une perte auditive. Il ne s’agit en aucun cas d’une liste exhaustive d’obstacles ou de solutions. Elles présentent quelques-uns des défis uniques que les personnes qui ont des SLDs doivent relever dans cette situation.

Veuillez nous contacter si vous souhaitez plus d’informations sur comment rendre vos services accessibles.

Exemples d’obstacles à l’accès à la communication dans l’emploi et les possibilités de travail

Nombre d’entre nous ayant des troubles de l’élocution et du langage (SLDs) nous heurtons aux mêmes obstacles que les personnes qui ont des troubles de la mobilité, sensoriels ou d’autres handicaps. De plus, nous pouvons rencontrer des obstacles à la communication particuliers dus à un trouble de l’élocution et du langage :

  • Manque d’opportunités dans tous les types de travail-temps plein et temps partiel, emploi ponctuel et volontariat.
  • Manque de soutiens pendant le travail si nous en avons besoin (par ex services auxiliaires, assistance en communication)
  • Les employeurs sont dans impossibilité ou refusent de financer les coûts des services auxiliaires outre le financement de nos services
  • Manque de flexibilité pour répondre à nos exigences en termes de fatigue et d’endurance pendant le travail
  • Manque de services de réadaptation professionnelle et de soutiens à l’emploi adaptés à nos méthodes de communication et/ou notre technologie d’assistance en communication
  • Manque d’initiatives pour la création d’opportunités d’emplois adaptés pour ceux d’entre nous qui ne peuvent pas trouver de contrats de travail classique
  • Manque de collaboration entre les services pour les personnes ayant des troubles de la communication, les services de réadaptation professionnelle et les services de l’emploi.
  • Manque d’informations, d’aides et de sources de financement des technologies d’assistance pour les travailleurs indépendants (par ex ordinateurs, accès internet)
  • Manque d’expériences professionnelles pour les jeunes personnes handicapées et donc manque d’expérience et de qualifications pour des emplois de base
  • Manque ou insuffisance des prestations en assurance-maladie pour couvrir les frais dentaires et médicaux, les fauteuils et les technologies d’assistance qui peuvent davantage être pris en charge par les programmes d’aide social du gouvernement.

Le travail rémunéré peut conduire à une réduction des prestations d’aide sociale ou à une perte de logements subventionnés et à l’impossibilité d’accéder à des appartements à prix pourtant raisonnables sur le marché

Suggestions pour améliorer l’accès au travail

Outre les soutiens en accès générique à la communication, les employeurs, les services de réadaptation professionnelle et les services pour les personnes ayant des troubles de la communication devraient savoir que:

  • Notre capacité à parler ne reflète pas notre capacité à travailler ou la contribution que nous pouvons apporter à un organisme ou professionnel
  • Nous pouvons avoir besoin de technologie d’assistance ou d’assistance humaine quand nous travaillons
  • Certaines personnes peuvent avoir besoin d’horaires flexibles pour pallier à notre endurance, fatigue et aux rendez-vous nécessaires dus à notre handicap
  • Pour les travailleurs indépendants, il serait utile d’avoir accès à des informations ainsi qu’à des sources de financement pour les appareils d’assistance et l’assistance humaine dont nous pouvons avoir besoin.
  • Les services de l’emploi, le système éducatif, les services de réadaptation er les services de communication doivent collaborer pour mettre en place davantage de formations et d’opportunités d’emploi
  • Les employeurs potentiels devraient réfléchir à des solutions innovantes pour nous embaucher et contribuer ainsi de façon significative à leur organisme en nous autorisant par exemple à travailler depuis notre domicile et/ou en communiquant par email.