Decrease Font SizeIncrease Font Size

Les services hospitaliers

Audience: Docteurs; Dentistes; Thérapeutes; Travailleurs sociaux et autres professionnels de la santé
Durée: 1.38 min.
Contenu: Colin Phillips parle de l’accès à la communication dans les services de la santé

Audience: Fournisseurs de services dans les soins de santé
Durée: 1.54 min.
Contenu: Anne Highet parle de l’accès à la communication dans les services de la santé

Les informations suivantes sont un point de départ pour améliorer l’accès aux services pour les personnes qui ont des troubles de l’élocution et du langage (SLDs) non provoqués par une perte auditive. Il ne s’agit en aucun cas d’une liste exhaustive d’obstacles ou de solutions. Elles présentent quelques-uns des défis uniques que les personnes qui ont des SLDs doivent relever dans cette situation.

Veuillez nous contacter si vous souhaitez plus d’informations sur comment rendre vos services accessibles.

Exemples d’obstacles à la communication dans les services hospitaliers

Nombre d’entre nous ayant des troubles de l’élocution et du langage (SLDs) nous heurtons aux mêmes obstacles que les personnes qui ont des troubles de la mobilité, sensoriels ou d’autres handicaps. De plus, nous pouvons rencontrer des obstacles à la communication particuliers dus à un trouble de l’élocution et du langage. Ces obstacles peuvent inclure:

  • Les professionnels de la santé ne savent pas comment nous communiquons ou ne sont pas capables de comprendre nos messages
  • Les professionnels de la santé ne nous donnent pas des informations dans des formats que nous pouvons comprendre
  • Les hôpitaux n’ont pas les outils appropriés et les méthodes de communication disponibles que nous pouvons utiliser en cas d’urgence
  • Les hôpitaux n’ont pas d’assistants en communication qualifiés pour nous aider à communiquer de façon efficace pendant notre séjour hospitalier
  • L’accueil des patients et les services d’admission ne seront pas capables de recueillir des informations auprès de nous
  • Les professionnels de la santé ne savent pas comment obtenir notre consentement libre au traitement et aux directives préalables aux soins de santé
  • Les hôpitaux ne connaissent pas les obligations qu’ils ont de fournir des soutiens en communication pour les personnes avec SLDs comme cela est requis par la loi (Eldridge c. Colombie-Britannique (Procureur général) [1997] 2 S.C.R. 624)
  • Les hôpitaux ne donnent pas accès à la sonnette d’appel de l’infirmière pour appeler en cas d’urgence

Suggestions pour les fournisseurs de soins de santé dans les hôpitaux

Outre les soutiens en accès générique à la communication, les services de soins de santé devraient:

  • Vérifier que nous comprenons nos droits, y compris le droit d’avoir des soutiens et outils de communication nécessaires pour une communication efficace lors d’un séjour à l’hôpital
  • Obtenir des informations fiables concernant notre admission auprès de nous ou auprès d’une personne que nous avons choisie pour fournir ces renseignements en notre nom
  • Inclure des renseignements pertinents sur nos méthodes préférées de communication et nos besoins d’accès en communication tels que la compréhension de notre langage parlé et une interprétation correcte de nos messages par l’équipe de soins
  • Avoir des informations sur les procédures pour obtenir notre consentement libre au traitement, aux directives préalables aux soins de santé et à d’autres documents relatifs au droit de la santé
  • Donner du temps supplémentaire à notre équipe de soins pour répondre à notre vitesse réduite de communication
  • Si besoin est, fournir des méthodes de communication et des assistants qualifiés pour être certain que nous comprenons et que nous pouvons communiquer correctement sur le consentement au traitement, les évaluations de la capacité, la nomination de décideurs remplaçants ou de soutien, les directives préalables aux soins de santé et sur la fin de vie
  • Identifier le besoin d’un orthophoniste pour nous aider s’il nous faut des méthodes et soutiens en communication supplémentaires
  • Anticiper, surveiller et ajuster nos besoins en communication pendant la durée du traitement pour faire face à nos baisses de résistance, vigilance, état physique etc.
  • Obtenir des renseignements pour savoir si nous avons besoin d’assistance pour lire, comprendre et compléter des formulaires écrits et des documents sur la santé
  • Vérifier que nous pouvons avoir accès à la sonnette d’alarme de l’infirmière et aux systèmes d’alerte
  • Si les services comprennent l’utilisation du téléphone, donnez-nous d’autres moyens de contact que les messages texte, les emails et SMS
  • Vérifiez que vos panneaux sont faciles à comprendre et qu’ils se trouvent à hauteur de fauteuil

Ressources pour les fournisseurs de soins de santé

Suggestions pour les personnes avec SLDs

  • Porter notre carte accès à la communication et la montrer au/à la réceptionniste et/ ou au fournisseur de soins de santé (voir ressource ci-dessous) Si nécessaire, demandez-leur d’en faire une copie et de la garder dans notre dossier
  • Si nous avons le temps d’anticiper notre visite à l’hôpital, nous pouvons préparer le vocabulaire dans notre appareil ou sur notre écran de communication. Nous pouvons contacter notre orthophoniste ou clinicien SC pour nous aider à le faire
  • Consulter quelques écrans de vocabulaire commercial dans les ressources ci-dessous.
  • Si nous estimons que nous pouvons avoir besoin d’un assistant en communication, réfléchir à qui pourrait nous accompagner et quand. Si nous n’avons personne pour nous aider, nous pouvons demander aux professionnels de soins d’embaucher quelqu’un pour nous aider.

Ressources pour les personnes avec SLDs