Decrease Font SizeIncrease Font Size

Vente au détail, services récréatifs et de loisirs

Audience: Personnel chez les commerçants, loisirs
Durée: 2.00 min.
Contenu: Tien Hoang parle de l’accès à la communication dans les magasins


Cette section est réservée aux points de vente au détail, restaurants, coffee shops, bars, sites de loisirs et de sport, cinémas, théâtres et installations récréatives.

Les informations suivantes sont un point de départ pour améliorer l’accès aux services pour les personnes qui ont des troubles de l’élocution et du langage (SLDs) non provoqués par une perte auditive. Il ne s’agit en aucun cas d’une liste exhaustive d’obstacles ou de solutions. Elles présentent quelques-uns des défis uniques que les personnes qui ont des SLDs doivent relever dans cette situation.

Exemples d’obstacles d’accès à la communication

Nombre d’entre nous ayant des troubles de l’élocution et du langage (SLDs) nous heurtons aux mêmes obstacles que les personnes qui ont des troubles de la mobilité, sensoriels ou d’autres handicaps. De plus, nous pouvons rencontrer des obstacles à la communication particuliers dus à un trouble de l’élocution et du langage. Les obstacles que nous rencontrons avec les membres communautaires qui offrent des services peuvent être les suivants:

  • Que l’on s’adresse à nous ou que l’on nous ignore comme si nous étions invisibles
  • Que nos capacités soient sous-estimées ou non prises au sérieux
  • Présumer que nous ne pouvons pas entendre ou comprendre ce qui est dit
  • Ne pas savoir comment communiquer avec nous
  • Faire semblant de ne pas comprendre ce que nous communiquons
  • Limiter notre communication en posant seulement des questions de type oui et non
  • Ne pas nous donner le temps dont nous avons besoin pour communiquer
  • Des espaces bruyants et sombres où il est difficile de voir nos tableaux de communication et appareils ou entendre ce que les personnes disent

Suggestions pour améliorer les services pour les professionnels communautaires

Chaque personne est unique et communique différemment, aussi demandez toujours ce que vous pouvez faire pour faciliter la communication. Voici quelques conseils généraux:

  • Adressez-vous directement à nous et non à la personne qui nous accompagne
  • Ne sous-estimez pas nos capacités
  • Présumez que nous comprenons, sauf si on vous dit le contraire
  • Si cela ne vous semble pas évident, demandez-nous ce que vous pouvez faire quand vous communiquez avec nous
  • Si vous ne savez pas comment nous communiquons “oui” et “non”, demandez-le nous
  • Regardez et écoutez car nous pouvons utiliser la parole, le langage corporel, un tableau de communication, un appareil ou l’assistance humaine
  • Soyez patient. Cela nous prend plus de temps pour communiquer.
  • Dites-le nous si vous ne comprenez pas. Nous pouvons répéter ou changer notre message.
  • Parfois nous déplacer dans un endroit calme, éclairé nous aide à nous concentrer sur ce que nous communiquons
  • Si nous avons des difficultés à comprendre ce que vous dites, utilisez un langage courant, parlez clairement ou montrez-nous ce dont vous parlez
  • Si nécessaire, quittez le comptoir derrière lequel vous vous trouvez pour voir ce que nous vous montrons si nous utilisons un tableau de communication.
  • Assurez-vous que vos panneaux sont faciles à comprendre et à la bonne hauteur pour être vus par ceux d’entre nous qui utilisons les fauteuils roulants
  • Demandez si nous avons besoin d’aide pour lire vos documents, menus et brochures
  • Demandez si nous avons besoin d’aide pour remplir vos formulaires, prendre des notes et signer des documents.
  • Si vos services nécessitent l’usage du téléphone, donnez-nous d’autres moyens de vous contacter tels que les messages texte, les emails et SMS
  • Demandez si nous avons besoin de votre aide pour régler des achats. Si c’est le cas, veuillez suivre nos instructions et manipulez notre argent de façon à ce que nous puissions voir ce que vous faites.
  • Ne proposez pas votre aide pour composer notre code PIN

Ressources pour les services communautaires

Suggestions pour les personnes qui ont des SLDs

Nous pouvons agir de façon bénéfique quand nous utilisons les professionnels et organismes dans notre communauté. En voici des exemples:

  • Préparer une formule de politesse courte pour que nous entamions une communication avec les personnes plutôt que d’attendre qu’elles nous adressent la parole
  • Avoir des consignes simples dans notre appareil ou sur une carte pour que la personne sache quoi faire pour communiquer avec nous Carte accès à la communication
  • Si nous avons besoin de quelqu’un pour nous aider à régler des achats:
    • Garder notre porte-monnaie à proximité et si besoin est, le placer sur notre fauteuil de façon à pouvoir le voir
    • Avoir des consignes claires qui indiquent à la personne de manipuler notre argent devant nous, de compter l’argent à voix haute quand nous payons et recevons notre monnaie.
    • Ne pas quitter le/la caissier (ère) des yeux quand elle manipule notre argent
    • Payer avec de l’argent comptant si nous ne pouvons pas manipuler physiquement et de façon indépendante une carte et code PIN. Ne jamais donner notre code à un/e caissier(ère) ou à un étranger
    • Garder les tickets de bus, argent et cartes de crédit séparément ou dans plusieurs porte-monnaie distincts pour pouvoir diriger les personnes vers l’emplacement requis
    • Avoir seulement en sa possession la somme d’argent nécessaire
    • Aller dans les mêmes magasins afin de tisser des liens avec les propriétaires et les caissiers/ères

Ressources pour les personnes avec SLDs